Week-ends du piano 2020

Neuchâtel

Théâtre du Passage           
1 et 2 février 
Collégiale  
8 et 9 février

Notre festival autour d’un piano est consacré à la culture neuchâteloise et aux artistes neuchâtelois. Cette année notre programme rend à deux compositeurs neuchâtelois : Jean-Philippe Bauermeister et Adolphe Veuve.

Théâtre du Passage

Samedi 1er février 20h 

Yangyang Ruan (20 ans)
Le gagnant du concours « Piano Val de Travers » 2019 interprètera avec des musiciens de la HEM, le Concerto no 1 en mi mineur pour piano et orchestre de Chopin.

Nicolas Comi (14 ans)
Le finaliste du concours « Piano Val de Travers » 2019 interprétera avec l’Ensemble de la HEM, le Concerto op. 16 en la mineur pour piano et orchestre de Grieg.

Dimanche 2 février 

14h30

Yangyang Ruan (20 ans)
Le gagnant du concours « Piano Val de Travers » 2019 interprètera un programme de Chopin

Aline d’Ans et Stéphanie Thiodet interpréterons Brahms, Dvorak et Monti à quatre mains

17h30

Voyage du classique au jazz avec César Correa

Nicolas Comi
Ruan Yangyang
Stéphanie Thiodet & Aline d’Ans

Collégiale de Neuchâtel

Samedi 8 février 20h 

Concert L’esprit du romantisme et voyage entre les mots et la musique        réunissant des chefs-d’œuvre du romantisme et du néoromantisme, mis en scène et illustré par textes. Mots et musique s’équilibreront en un moment fragile et unique. La douce atmosphère des œuvres de Chopin et l’expressivité de celles de Rachmaninov envelopperont le propos sur l’évaluation de l’expression musicale à travers les siècles, les compositeurs et leur vie. 

Katja Avdeeva pianiste, interprétera Chopin, Rachmaninov ainsi que Veuve et créera une œuvre de Bauermeister 

 

Dimanche 9  février  entre 14h, 15h, 16h , 17h et 18h

Intégrale des concertos pour piano et orchestre de Beethoven accompagnés à l’orgue  L’idée a germé en 2013 dans la tête de ce quintette d’artistes un peu fous, tous à la fois pianistes et organistes. Une première audition a eu lieu ici même en 2014, puis le programme a voyagé : Lausanne, Zurich, Amsterdam, etc. Six ans plus tard, les musiciens reviennent à Neuchâtel, échangent quelques rôles et repartent pour un second tour. Dans l’intervalle, la démarche a fait ses preuves, elle a mûri aussi. De manière intéressante, les transcriptions, extrêmement variées, reflètent les personnalités des interprètes, peut-être davantage encore que le jeu des pianistes. Les cinq concertos seront présentés à la suite, avec une pause entre chacun d’eux, de manière à permettre au public de digérer chaque œuvre et d’échanger quelques mots avec les artistes. Ce cheminement laissera aussi apprécier l’évolution du style de Beethoven, entre le classicisme des deux premiers concertos, résolument tournés vers Mozart et Haydn, et l’innovation ébouriffante des deux derniers, qui préfigurent tout le XIXème siècle. 

 

Simon Peguiron             pianiste et organiste
Frédéric Champion     pianiste et organiste
Els Biesemans                pianiste et organiste
Benjamin Righetti        pianiste et organiste
Pieter-Jelle de Boer    pianiste et organiste

Katja Avdeeva
Simon Peguiron
Frédéric Champion
Els Biesemans
Els Biesemans
Benjamin Righetti
Pieter-Jelle de Boer

Sponsors:

Contact

Katja Avdeeva

Direction artistique

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.